Accueil, Carton Noir

Facebook, cette dictature numérique

On savait déjà que le géant américain était prêt à tout pour contrôler nos vies, et jusque là, nous n’avions jamais pu mettre en doute le fait de rester un minimum libre de ses choix. Comprenez, si vous ne souhaitiez pas remplir les champs concernant vos informations, vous étiez en droit de le faire. Mais récemment, Facebook a changé la donne, provoquant ainsi la colère de milliers de Français.

« Messenger« . Voilà ce qui provoque un tel tollé depuis plusieurs heures maintenant. Si vous ne la connaissez pas, il s’agit d’une application pour smartphone qui vous permet de consulter votre messagerie Facebook « plus facilement ».

Messenger Google Play

Seulement voilà, pour l’avoir personnellement testée il y a plusieurs mois, je me suis rendu compte qu’elle était particulièrement intrusive. Au-delà de toutes les autorisations grossières demandées (accès total à vos contacts, votre téléphone, etc.), elle comporte de nombreux paramètres discrets qui font qu’elle vous rappelle tous les jours qu’elle est là. D’ailleurs, au bout d’un certain temps, je ne suis plus parvenu à changer les paramètres de confidentialité qui me rendait « invisible » du réseau. Autre gros point noir, la consommation de batterie qui tient parfois pour elle seule à 30% par jour. Pour me consoler, quelques jours plus tard l’application a définitivement planté. Désinstallation immédiate.

Du coup, je suis revenu à une méthode que j’apprécie particulièrement, celle de consulter mes messages Facebook directement depuis… l’application Facebook, onglet Messagerie. Assez banal en fait, mais très efficace. Seulement Facebook a bien compris que les gens préféraient ce mode de consultation à leur application Messenger. Et le problème, c’est qu’ils ne peuvent plus accéder à notre répertoire, avec la possibilité d’envoyer des SMS à nos contacts en leur suggérant de découvrir l’application, créant ainsi une chaîne vertueuse. Du coup, en consultant récemment mes messages depuis mon téléphone, j’ai commencé à avoir une fenêtre suggestive avant d’accéder à mon message, me disant « Découvrez Messenger, c’est super bien et ça va vous faciliter la vie« , à quelques mots près. On pouvait ignorer. Depuis cette semaine, on ne peut plus. Oui, vous avez bien compris. Facebook oblige désormais quiconque à vouloir consulter sa messagerie Facebook à télécharger son application, sans quoi vous n’aurez d’autres alternatives que d’aller sur un ordinateur pour le consulter de manière classique. Les réactions ne se sont pas faites attendre.

Avis Facebook Messenger 1

 Avis Facebook Messenger 2

Je ne vais pas vous mettre tous les avis, ils se comptent déjà par centaines et bientôt par milliers. Ce qui est sûr, c’est qu’en voyant que Facebook perdait du terrain sur la concurrence, Mark Zuckerberg a tout simplement décidé de ne pas donner le choix à ses utilisateurs en leur forçant la main à adopter un mode de vie conforme à ses attentes personnelles (certes, c’est un bien grand mot, mais tout de même). En politique, on pourrait qualifier cette mesure de début de dictature.

Facebook, le pays magique où tu fais tout ce qu’on te dit

Facebook est un pays conçu de toute pièce et où ses habitants y sont venus de plein gré parce qu’ils y trouvaient l’herbe plus verte et la vie plus belle. J’étais le premier à y voir une multitude de points positifs. Mais la question de la vie privée a fait logiquement surface, et la possibilité de laisser le choix de certains paramètres s’est vue décidée par quelques autorités (même s’il est illusoire de croire que nous l’avions totalement du fait de la dépendance du réseau social à un moment donné, de type « Quoi ? Tu n’es pas sur Facebook ? Pas de chance, du coup tu n’as pas vu que : je faisais une fête, mes dernières photos, mon nouveau statut, mes nouveaux amis, etc. »). Pas le choix, il fallait s’y mettre sous peine de passer pour un paria. Mais être forcé à installer une application pour pouvoir utiliser le service de la Messagerie librement, c’est à la fois inadmissible et particulièrement stupide. Faire preuve ouvertement d’une obligation de télécharger cette application revient à un chantage flagrant, qui, en plus de prendre ses utilisateurs pour des imbéciles, nous rapproche un peu plus de la concurrence (Twitter notamment) qui donne au moins l’apparence d’être libre et sans contrainte.

Bref, chacun fera comme il le sentira, chacun jugera en son âme et conscience de la liberté offerte par Facebook. Mais moi, je ne la téléchargerai pas. En mode #BoycottMessenger.

Publicités

À propos de Alexandre Becquet

Originaire du Nord de la France, j'ai appris le football grâce aux albums Panini de papa planqués dans le grenier. Amoureux de la dernière passe, des coups francs bien frappés de Beckham et des pronostics improbables, j'aime me prendre pour un commentateur fou et passionné. Et si tu veux voir ma photo dédicacée du sorcier Japhet N'Doram, même pas en rêve.

Discussion

2 réflexions sur “Facebook, cette dictature numérique

  1. Je comprends pas bien. L’application Facebook (au moins sur Android) demande les mêmes autorisations pourries que Messenger, sinon pire… Du coup pourquoi vous râlez si vous avez accepté ça pour l’application Facebook ?
    Enfin sinon y’a toujours la version mobile du site qui est très bien foutue.

    J'aime

    Publié par Rhalph | 25 avril 2014, 14 h 25 min
    • Bonjour Rhalph, oui mais pour Facebook tu pouvais librement choisir ou non de le faire (en connaissance de cause des autorisations). Là, une fois l’appli FB téléchargée, on t’annonce que désormais si tu souhaites consulter ta messagerie sur l’app mobile, il faut télécharger une nouvelle application faute de quoi tu n’auras aucun moyen de voir tes messages. Et il n’y a aucune alternative possible (si ce n’est d’aller sur un ordinateur ou comme tu dis d’aller sur la version mobile du site, ce qui est quand même un peu con quand tu penses que t’as téléchargé l’application FB à la base pour te faciliter la vie…). Bref un retour en arrière qui me gêne.

      J'aime

      Publié par Alexandre Becquet | 25 avril 2014, 15 h 38 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

L’auteur

Retrouvez-moi aussi sur…

L'Athlète

L'Athlète - Ensemble, vivons le sport !

Affluence

  • 3,790 spectateurs
%d blogueurs aiment cette page :