Accueil, Réactions

Football – Europe / La consécration du football latin

Nous connaissons désormais les quatre équipes qui se retrouveront respectivement en finale de la Ligue des champions et de la Ligue Europa. Alors que l’on attendait des clubs anglais ou allemands, c’est le football latin qui a tout raflé. Retour sur une réussite insolente qui dure depuis toujours. 

Benfica Grand Débrief

Les supporters du Benfica vivront une deuxième finale d’affilée en Ligue Europa

Cette fois le doute n’est plus permis. Avec la finale de la Ligue des champions qui opposera les clubs espagnols de l’Atlético Madrid au Real Madrid, et la finale de la Ligue Europa qui verra le FC Séville opposé au Benfica Lisbonne, on peut dire que le football latin est au sommet de l’Europe. Une réussite qui ne se mesure d’ailleurs pas uniquement sur le dernier tour des compétitions européennes en cette saison 2013/2014, mais bien avant. Notez ici que ma vision des « pays latins » se fera uniquement avec l’Italie, le Portugal et l’Espagne. La France compte trop de paradoxes pour en faire un « pays latin » à part entière, notamment sur un plan géopolitique. D’ailleurs, l’ONU ne la considère pas comme faisant partie de l’Europe du Sud.

85% des finales de Ligue des champions comptent au moins un club latin

S’il fallait encore vous convaincre que le football latin est roi sur les terres du ballon rond européen, il suffit de prendre un peu de recul sur les compétitions européennes de ces dernières années. En Ligue des champions, les deux dernières saisons ne comptaient aucun club latin en finale. Une exception rare puisqu’il faut remonter aux saisons 1979-1980 (Nottingham Forest FC – Malmö FF) / 1980-1981 (Nottingham Forest FC – Hambourg SV) pour voir deux finales d’affilée sans club portugais, italien ou espagnol en finale. D’ailleurs, sur les 58 finales disputées depuis 1956, 49 furent jouées avec la présence d’un club latin. Pour les amateurs de statistiques, cela représente 85% des finales de Ligue des champions.

zidane real

2002, dernière fois que le Real Madrid a soulevé la « coupe aux grandes oreilles »

Côté palmarès, le constat est donc forcément lié à cette statistique et il n’est pas étonnant de voir que ces trois pays comptent 29 victoires sur 56 éditions (52%). L’Espagne est en tête (13 titres ; Real Madrid (9) et FC Barcelone (4)), suivi de près par l’Italie (12 titres ; AC Milan (7), Inter Milan (3) et Juventus Turin (2)) et dans une moindre mesure le Portugal (4 titres ; Benfica (2) et FC Porto (2)). À titre de comparaison, l’Angleterre en compte 12, tandis que l’Allemagne et les Pays-Bas se sont adjugés respectivement 7 et 6 titres. On peut dire sans se tromper que le modèle latin ne s’est jamais essoufflé au plus haut niveau.

Toujours un club latin en finale de la Ligue Europa depuis 2010

Dans l’autre compétition européenne du moment, les clubs latins sont moins dominateurs, mais tendent à le devenir de plus en plus. En partant historiquement de la Coupe UEFA (depuis 1972), rebaptisée Ligue Europa depuis 2010, les pays latins comptent à eux seuls 18 victoires pour 33 finales disputées sur les 42 proposées au total par la compétition. Amateurs de chiffres, je vous vois venir et vous avez raison : 78% des finales de la Ligue Europa comptaient au moins un club latin. Et de manière générale, les clubs latins ont remporté 43% des finales de la Ligue Europa depuis 1972.

La finale de 2014 opposera le FC Séville au Benfica Lisbonne...

Les finales de Ligue Europa depuis 2010.

 

C’est effectivement moins qu’en Ligue des champions, mais ces données tendent à changer. Depuis 2010, il y a toujours eu un club latin en finale de la Ligue Europa. Dans le détail, on s’aperçoit même que sur les huit équipes ayant pris part à l’ultime confrontation de la compétition (cf. tableau ci-dessus), il n’y a que Fulham en 2010 (contre l’Atlético Madrid) et Chelsea en 2013 (contre le Benfica) qui faisaient de l’ombre au tableau latin. La finale 2014 entre Séville et Benfica les isolent d’ailleurs encore plus.

Un modèle qui perdure grâce à l’indice UEFA

Le succès engendre le succès. C’est un peu ce que l’on pourrait retenir du modèle UEFA qui base son indice de répartition des clubs dans les différentes compétitions européennes en fonction des résultats précédents. Ci-dessous le top 10. (Wikipédia)

Classement Indice UEFA

Très rapidement, on s’aperçoit que l’Espagne est en tête et que l’Italie et le Portugal complètent le top 5. Ce classement leur permet ainsi de pouvoir placer au total dix équipes en Ligue des champions dont sept directement en phase de poule. Dans le cas où tous les clubs parviendraient à se qualifier, on pourrait ainsi voir un tiers des engagés venir de pays latins. Pour la Ligue Europa, c’est un peu la même chose puisque neuf équipes peuvent y participer, auxquels seront ajoutées les équipes reversées de la Ligue des champions. Si l’effectif et le jeu pratiqué pèsent forcément dans la balance des bons résultats, il faut tout de même reconnaître que la très forte représentation du football latin dans les compétitions européennes aide clairement à préserver son succès année après année. Et avec l’assurance d’une victoire latine en Ligue des champions et en Ligue Europa dans les prochaines semaines, les choses ne sont pas prêtes de changer.

 

Publicités

À propos de Alexandre Becquet

Originaire du Nord de la France, j'ai appris le football grâce aux albums Panini de papa planqués dans le grenier. Amoureux de la dernière passe, des coups francs bien frappés de Beckham et des pronostics improbables, j'aime me prendre pour un commentateur fou et passionné. Et si tu veux voir ma photo dédicacée du sorcier Japhet N'Doram, même pas en rêve.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

L’auteur

Retrouvez-moi aussi sur…

L'Athlète

L'Athlète - Ensemble, vivons le sport !

Affluence

  • 3,593 spectateurs
%d blogueurs aiment cette page :